Médiathèque

À lire :(cliquer directement sur l’image pour avoir plus d’informations)

Sous la forme d’un journal intime, un résident en maison de retraite évoque avec tendresse ses joies, ses rencontres et la perspective de sa mort. Des textes qui ont été retrouvés dans sa chambre, après son décès en 2019 et qui sont aujourd’hui publiés grâce au concours de l’écrivain Adrien Gygax.

 

 

Né en 1938, l’écrivain, humoriste et réalisateur de télévision Jean-Louis Fournier choisit l’humour et la douce provocation pour soigner sa traversée du temps, son avancée en âge et son veuvage solitaire. « Quand ça va mal, j’écris mes malheurs pour essayer d’en rire ».

 

 

Épuisement, solitude, impossibilité de concilier vie de famille et vie professionnelle… la crise sanitaire a mis en lumière de façon particulièrement saillante les difficultés que rencontrent aujourd’hui les proches aidants, mais aussi les personnes dépendantes et les professionnels de l’aide qui les entourent. Pourtant, partout en France, des aidants, des associations et des institutions cherchent et inventent des solutions pour surmonter ces difficultés : repenser le répit, utiliser les nouvelles technologies, mieux prendre en compte les jeunes aidants, articuler aide à domicile et accueil en Ehpad, aider les aidants à prendre soin d’eux…

Rivage : une plateforme d’accompagnement et de répit des aidants familiaux vient de publier un recueil de témoignages d’aidants familiaux accompagnant un proche malade, intitulé Maintenant, ça va !Ce livre permet d’entrer dans une dimension de partage, où les aidants témoignent de leur parcours.

 

 

Le médecin gériatre et chroniqueur pour le Magazine de la santé Antoine Piau poursuit son combat pour changer le regard sur la vieillesse et aider à mieux vieillir à travers un ouvrage haut en couleur. Plein d’humour, Quand je serai vieux tout ira bien est une sorte de guide pratique, conçu pour accompagner sereinement ses lecteurs dans leur avancée en âge.

 

 

Et si vivre en EHPAD n’était pas aussi dramatique qu’on imagine. L’anthropologue Delphine Dupré-Lévêque, forte de 30 ans d’expérience auprès des maisons de retraite, fait part de son vécu et livre ses conseils aux personnes âgées et leurs proches. 

 

 

Moments de tendresse ou règlement de compte, déni ou acceptation, soulagement ou angoisse… pour les patients, la famille et les soignants, la fin de vie revêt tour à tour des couleurs particulières. Avec beaucoup d’honnêteté, et parfois une pointe de cynisme, l’auteur raconte les derniers jours d’une douzaine de patients.

 

 

Alors que 57 % des Français craignent de perdre leur autonomie en vieillissant, le docteur Christophe Trivalle, chef du service de soins de suite et réadaptation Alzheimer en gériatrie à l’hôpital Paul-Brousse (Villejuif), publie en avril 101 conseils pour être bien dans son âge et dans sa tête. Un guide pratique et plein d’humour du bien-vieillir.

 

 

Quels leviers actionner dans notre vie quotidienne pour rester le plus longtemps possible en bonne santé ? Vivons plus vieux en bonne santé, signé Sophie Cousin et Véronique Coxam, a pour ambition de répondre à la question, sans pour autant occulter le caractère inéluctable du vieillissement ni tomber dans la formule magique.

 

 

Fondatrice d’agevillage, gérontologue et aidante elle-même, Annie de Vivie publiait en 2016 son livre J’aide mon parent à vieillir debout, à destination des millions de Français qui accompagnent un proche en perte d’autonomie.

 

 

 

Puisque l’on n’est jamais formé à devenir un aidant, la plateforme de répit le Nid des Aidants 91 a choisi de publier un guide regorgeant d’informations et de recommandations pour aider ceux qui accompagnent au quotidien une personne en perte d’autonomie.

 

C’est l’histoire d’une fin. Yvonne Lhermitte 80 ans, quitte la maison où elle a toujours vécu, ses souvenirs, sa chienne pour aller vivre aux Mimosas. Avec la mort de son mari, la maison devenue trop grande, « il fallait bien que ça arrive ».

 

 

 

La France compte 1,2 million de malades d’Alzheimer, un chiffre qui devrait quasiment doubler d’ici à 2050. La maladie touche directement ou indirectement un Français sur 2, pourtant, la société d’aujourd’hui n’a pas été pensée pour inclure ces personnes et leurs aidants. Pour aider les initiatives inclusives à émerger, le collectif Alzheimer ensemble vient de publier son guide pratique.

Ergothérapeute depuis plus de 30 ans Lisanne Rhéaume oeuvre quotidiennement pour permettre le maintien à domicile de personnes en perte d’autonomie. Forte de son expérience, elle s’adresse aujourd’hui aux aidants, pour répondre à leurs interrogations et leur permettre d’accompagner au mieux leur proche.

 

 

Après la radio, la gazette. Au printemps dernier, des étudiants de l’université Bordeaux Montaigne (arts, lettres, langues et sciences humaines et sociales) lançait Radio Libellules avec le réseau d’expert en gérontologie Re-santé vous. Et proposent également une gazette spéciale bonnes nouvelles, pour mettre un peu de douceur dans le quotidien des plus âgés.

 

À regarder: (cliquer directement sur l’image pour avoir plus d’informations)

Enquête prioritaire : « Maison de retraite, un défi National » documentaire tourné à l’Ehpad de Vernantes. Visionner le film

Lauréat de deux oscars, The Father est l’ adaptation d’une pièce de théâtre à succès qui propose une véritable immersion au cœur des méandres de la maladie d’Alzheimer. Une expérience unique qui invite à considérer autrement les malades et ceux qui les entourent.

Film The Father: Voir la bande annonce

 

 

Aides-soignantes, ergothérapeute, animatrice en maison médicalisée (Ehpad : établissements pour personnes âgées dépendantes), filmés au plus près de leur prendre soin, ces professionnels rayonnent d’humanité. Ils rassurent et encouragent à pousser les portes de ces maisons où les plus fragilisés, désorientés, sont accompagnés, doucement, au quotidien.

Film Prendre soin : Voir la bande annonce

Prix spécial du jury aux Entretiens de Bichat le 9 octobre 2015, ce film de 42 minutes « Vivre le temps qu’il nous reste à vivre » aborde avec tact et délicatesse la question de l’accompagnement jusqu’à la fin de leur vie des personnes malades. 

Visionner le film

 

Flore vient de fêter ses 77 ans, entourée de ses proches, dans sa maison familiale à Lumio, en Corse. Quoi de plus normal ?
A priori rien. Sauf que Flore est atteinte de la maladie d’Alzheimer. 

Film Flore : Voir la bande annonce

 

Ils sont environ 11 millions en France. Enfants, parents ou conjoints, ils s’occupent au quotidien d’un proche en perte d’autonomie, en raison de la maladie, du handicap ou bien de l’âge. Pourtant la réalité de leurs quotidiens reste méconnue. Alors que cette seconde période de confinement rend cette mission imposée par la vie encore plus compliquée à gérer, un documentaire lève le voile sur la vie des aidants. Visionner le film

Jeunes aidants est un film qui met en lumière l’action souvent invisible de ces enfants qui s’occupent au quotidien d’un parent malade ou fragilisé. Si certaines structures ont mis en place des solutions pour soutenir ces jeunes aidants, leur rôle reste néanmoins peu reconnu. Visionner le film

Notre documentaire « Mon vieux » lève le voile de la peur pour découvrir l’univers aussi complexe que délicat de la maladie d’Alzheimer. Un univers où notre rationnel se heurte au surréalisme d’un cerveau altéré. Vivre dans une autre réalité devient également le lot quotidien des proches. Avec tendresse, délicatesse et respect, « Mon Vieux » plonge dans la vie d’un malade et de son aidant, un père et son fils: Paul et Elie Semoun. Visionner le film

Georges et Anne sont octogénaires, ce sont des gens cultivés, professeurs de musique à la retraite. Leur fille, également musicienne, vit à l’étranger avec sa famille. Un jour, Anne est victime d’une petite attaque cérébrale. Lorsqu’elle sort de l’hôpital et revient chez elle, elle est paralysée d’un côté. L’amour qui unit ce vieux couple va être mis à rude épreuve. Film Amour : Voir la bande annonce

 

 

Le film s’ouvre sur le Domaine de l’Orgueil où les résidents participent à un atelier mémoire en essayant de se rappeler des événements marquants de ces cinquante dernières années. Le décor est planté et son élément principal est la mémoire.

Film Les plus belles années d’une vie : Voir la bande annonce

 

Le père est un octogénaire despotique et fatigué, le fils un sexagénaire épicurien. Aussi, c’est à reculons que le fils prend son père chez lui. Nick Quinn orchestre cette cohabitation mordante et tendre entre Jean-Pierre Marielle et Pierre Arditi. Film La fleur de l’âge : Voir la bande annonce

 

 

François Cluzet incarne un médecin de campagne, dévoué, qui sillonne les routes à la rencontre de ses patients, plus ou moins isolés. Un jour, il doit trouver un remplaçant. Film Médecin de campagne : Voir la bande annonce

 

 

Ce film militant, financé par le crowdfunding, a pour but de sensibiliser à la maladie d’Alzheimer, en nous faisant comprendre ce que vit une personne désorientée.

 

 

 

Dans « Quelques heures de printemps », Stéphane Brizé affronte un sujet difficile : le droit de choisir le moment de sa mort. C’est déjà beaucoup mais au-delà, c’est de la relation d’amour qu’il s’agit. Du sentiment qui transpire même quand les mots font défaut. Film quelques heures de printemps : Voir la bande annonce

 

 

Dans « Le sens de l’âge » des vieux de plus de 80 ans témoignent de leur vieillesse. Des vieux exceptionnels ? Pas vraiment mais de belles vieilles personnes. Des personnes qui, comme l’immense majorité des vieux, sont en d’autant meilleure forme qu’elles acceptent de s’adapter aux difficultés physiques qu’elles rencontrent et à l’évolution de leurs envies et de leurs désirs. Loin des clichés de la « vieillesse naufrage » ou des injonctions « Vieux, moi ? Jamais ! »

Print Friendly, PDF & Email